Je veux du soleil!

Je regarde les jours passer et je ne suis pas plus présente qu’en fin d’année… puis je me dis: « mais quel est le fuck? » Pourtant, je m’étais promis d’écrire toutes les semaines… Vilaine, vilaine!

Mais même si mon activité bloguesque n’est pas très régulière actuellement, je continue de faire des petites séances depuis le début de l’année, qui elles non plus, ne sont pas très régulières!!!!

Je suis de retour à mon ancienne agence, en attendant des nouveaux changements à partir de la mi-avril… Je suis quelqu’un qui a besoin d’un certain temps pour assimiler les changements, donc à chaque fois, j’arrête tout pendant 1 ou 2 semaines, en attendant de me faire au nouveau rythme… Du coup, ça commence légèrement à me courir sur le haricot cette situation un peu entre deux, que je me traîne depuis avril de l’année dernière…

Donc, après la parenthèse psy du mois, voici ce que je deviens, en termes de course: pas beaucoup de régularité, comme je disais. Des petites séances sur tapis… et quand je dis « petites », ce n’est pas juste une façon mignonnette de parler. Je parle bien de séances qui ne dépassent pas les 30 mins, en essayant de les faire en course pure (ce que je n’arrive pas à faire toujours… je sais, c’est triste!).

Le soleil est de retour depuis le début de la semaine. Je suis allée à la salle de sport, histoire de continuer dans ma lancée des dernières semaines (mardi, c’est BodyStep et BodyPump… et ça ne rigole pas, ma bonne dame!)… Puis le tapis  est là bas aussi, mais j’ai envie d’air moi!!!! Donc, dans un dernier élan de motivation (générée après un appel à l’aide sur FB, merci les amis!), j’ai mangé deux galettes de riz et j’ai chaussé mes petites Asics pour aller galoper.

06032014

Donc, pour résumer la séance en quelques mots clés:

  • Mal aux chevilles.
  • Le bas des jambes ankylosé.
  • Plus de poumons.
  • AUCUN mental.

Faut dire que je suis partie sur une petite route à côté de la maison qui commence par… une super côte!! Donc, 3 minutes après le début, je n’avais plus de souffle. Ça s’est traduit par une séance faite principalement de fractionnés façon débutante: un peu de course, un peu de marche. Et tout d’un coup, je me suis retrouvée un an en arrière, au tout début de mes sorties, avec la même foulée de mamie et la capacité pulmonaire d’une courgette.Sortie060314_01

J’en ai chié, je me suis engueulée dans ma tête, puis j’ai continué jusqu’à presque 2 km puis j’ai fait demi tour… Le retour était plus facile parce que ça descendait =P donc j’ai repris un peu du poil de la bête, avec des périodes de course un peu plus longues, mais rien de bien trippant. Malheureusement, pas beaucoup de plaisir en dehors de paysage et de l’air frais.

Tout cela m’aura rappelé certaines choses que j’avais oubliées:

  • Toujours, mais alors, TOUJOURS, prendre son inhalateur avant d’aller courir.
  • Je déteste les mobylettes, les dames en voiturette, les voitures… mais surtout surtout, les mobylettes, celles qui puent du cul et qui lâchent leur crasse quand j’ai du mal à respirer =P
  • En 4 mois d’activité très réduite, on perd les acquis de 6 mois de course… logique.
  • Je DOIS être régulière si je veux m’améliorer.
  • Le tapis, c’est une fraude! Ça n’a rien à voir avec l’extérieur, surtout surtout sur goudron =(

Sortie060314_02

Le point le mois cool de toute la sortie, outre la souffrance (toujours mesurer ses mots… ): le « flipping » de sortir seule. À mes débuts, j’y allais toute seule, sur cette même route, et ça ne me faisait pas peur, en dehors des fous du volant. Ce soir, j’étais alerte à tout: chaque virage, chaque voiture garée sur le bord de la route, tout sauf les fous du volant (petite frayeur, je ne vous raconte pas!). Je me mets beaucoup de freins, mais celui-ci est sûrement le pire!

Le point le plus cool (faut travailler le mental, les gars!): ben le fait même d’être sortie, et de m’être donné un coup de pied à mon cul de paresseuse pour aller en chier! Il me tarde de retrouver le plaisir de cet été!!

Publicités

2 réflexions sur “Je veux du soleil!

  1. Il paraît qu’on perd 80% de nos capacités en un mois d’inactivité. Donc quand l’hiver est peu motivant, la reprise est laborieuse.
    Le bon côté de l’histoire c’est qu’on progresse aussi vite qu’on régresse, il suffit d’être assez régulier.

  2. Runner Lambda a tout dit. A un détail près. Le recommencement d’aujourd’hui ira plus vite que le précédent. Le niveau que tu atteignais en 3 mois au printemps dernier ne prendra cette fois çi que 2 mois. Alors ? Tu vois ? C’est cool !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s